Les opérations de chirurgie réfractive du C2RB à Bordeaux : la PKR

Les interventions par PKR

La photokératectomie réfractive est une correction de surface apportée par un laser EXCIMER à la surface du stroma, après retrait de l’épithélium. Le stroma est la couche de cellules située sous l’épithélium.

La correction, qui a pour objectif de remodeler le profil de la cornée, est donc délivrée sur la partie superficielle du stroma, et l’épithélium repousse ensuite en quelques jours.

Pour quoi faire ?

Utilisation et avantages de la PKR

  • Les interventions par PKR sont principalement utilisées pour soigner la myopie faible ou moyenne mais permettent aussi de soigner l’hypermétropie et l’astigmatisme.

  • Dans le cas de la myopie, le stroma sera remodelé au centre afin de rendre les rayons kératométriques plus plats.

  • Pour soigner l’hypermétropie, le stroma sera modelé grâce au laser excimère sur sa périphérie.

  • Cette technique est utilisée à la place du Lasik notamment chez les patients dont les cornées sont fines et présentant des anomalies telles que des cicatrices.

Dans quels cas est-ce que cette technique ne doit pas être utilisée ?

Contre-indications

  • Comme pour les interventions par Lasik, les maladies chroniques de la cornée telles que le kératocône sont des contre-indications formelles. Les kératites herpétiques sont également des maladies qui peuvent entraîner des complications après les interventions par PKR.

  • Une topographie cornéenne et/ou une mesure de l’épaisseur de la cornée pourra être effectuée dans un de nos centres à Bordeaux afin de poser un diagnostic préopératoire adapté et de confirmer votre éligibilité à cette technique.

Des risques rares mais existants

Complications possibles

  • La douleur post-opératoire peut durer jusqu’à 48 heures après l’intervention et la récupération visuelle totale intervient rarement avant le 4e jour. Une lentille pansement peut toutefois être posée pour réduire la douleur.

  • Par ailleurs, comme pour le Lasik, le patient peut avoir une sensibilité exacerbée aux contrastes. Des halos et éblouissements peuvent aussi perturber l’état oculaire.

  • Une cicatrisation excessive peut aussi intervenir si la myopie à corriger était très forte, et provoquer l’effet “haze”, et faire apparaître un voile sur la cornée. Le “haze” peut apparaître environ un mois après l’opération. Cette complication est devenue de plus en plus rare avec les lasers de dernière génération dont le Centre de Chirugie Réfractive Bordelais est équipé.  

Contactez-nous pour en savoir plus

Le C2RB est joignable au 05.56.57.57.89.

Vous pourrez prendre rendez-vous pour une consultation à notre cabinet de Bruges, ou à la clinique Saint Augustin à Bordeaux.